fbpx
Spécialistes en intégration - Symbole du projet Référentiel de compétence

Référentiel de compétences

des conseillers en intégration
des personnes immigrantes

En français, le numérique, c'est stratégique

Référentiel de compétences

des conseillers en intégration des personnes immigrantes

Spécialistes en intégration - Symbole du projet Référentiel de compétence
Le Référentiel de compétences des conseillers en intégration des personnes immigrantes vise à guider et à structurer le développement et la diffusion de parcours cohérents d’apprentissage et de formation continue pour cette profession.

Présentation du référentiel

Une trentaine de spécialistes provenant de onze organismes communautaires différents ont été consultés afin d’élaborer le référentiel de compétences des conseillers en intégration des personnes immigrantes qui peuvent, selon leurs fonctions, intervenir dans l’un des champs de spécialisation suivants :

  • installation et intégration sociale
  • intégration professionnelle
  • mise en œuvre de projets
  • régionalisation de l’immigration

Cet exercice collaboratif a permis d’établir une liste de 11 compétences, distinctes et qualifiantes, qui sont nécessaires au plein exercice de la profession.

Le référentiel est constitué d’un glossaire, d’une description de la profession et de son contexte général d’exercice, d’une vue d’ensemble des compétences, de la description détaillée de chaque compétence ainsi que d’une description des connaissances, des habiletés cognitives, des attitudes et des comportements professionnels requis dans l’exercice de la profession.

Dans le document, outre les descriptions fournies ci-dessous, chacune des 11 compétences du référentiel est décrite de manière détaillée au moyen d’un contexte de réalisation, d’éléments de compétence ainsi que d’indicateurs généraux et particuliers de performance attendue.

Consulter le Référentiel de compétences des conseillers en intégration des personnes immigrantes – En bref Lien externe

Description des 11 compétences du référentiel

Dans le cadre de ses activités, le conseiller en intégration des personnes immigrantes doit être capable d’interagir de manière professionnelle et aidante avec différentes personnes et différents groupes.

Sa capacité d’établir et de maintenir une communication fondée sur l’empathie, sur le soutien et sur la confiance mutuelle lui permet de créer les conditions nécessaires à la réussite de ses interventions.

Au moyen de techniques d’entretien appropriées et de l’établissement d’un lien de confiance, le conseiller en intégration des personnes immigrantes doit être capable d’évaluer les besoins immédiats et futurs de l’usager ainsi que ses objectifs et ses attentes. L’évaluation des besoins se fonde sur un processus rigoureux et structuré qui favorise l’expression des besoins explicites ou implicites. La pertinence de l’accompagnement éventuel repose sur cette évaluation.

L’évaluation est un processus continu qui tient compte des besoins évolutifs de la personne pendant le processus d’intégration jusqu’à sa pleine participation à la société d’accueil. L’évaluation initiale se déroule fréquemment en mode présentiel. Elle permet de comprendre la situation globale de la personne et de recueillir les informations pertinentes à la mise en place d’un plan d’action concerté. Le conseiller tient compte de toutes les dimensions de la personne, de sa situation, de ses objectifs, de ses attentes, de ses questions, de ses préoccupations et de ses contraintes.

À cette étape, l’explication par le conseiller des différents services offerts par l’organisme et des services offerts par la communauté contribue à clarifier les besoins et les options. Au fil de l’accompagnement, lors des rencontres subséquentes, le conseiller réévalue les besoins de la personne immigrante afin d’ajuster le plan d’action.

Dans le cadre de ses activités, le conseiller doit être capable de répondre individuellement ou en groupe à des demandes d’information et de transmettre, au moment opportun, des renseignements fiables et pertinents. Il doit expliquer les services offerts par son organisme ainsi que les services disponibles dans le milieu, informer les personnes sur les démarches administratives et sur les documents à compléter et, au besoin, fournir l’aide technique nécessaire pour remplir des documents en ligne ou sur papier. Selon les besoins des usagers, le conseiller doit être en mesure de fournir des références utiles ou de diriger les usagers vers des ressources internes ou externes aptes à les soutenir. Il doit assurer le suivi des interventions et des références.

La transmission de renseignements de qualité nécessite des connaissances sur une multitude de sujets liés à l’intégration des personnes immigrantes, l’accès à des outils de communication et l’accès à des moyens efficaces permettant d’effectuer une recherche d’informations et de se tenir au courant des mises à jour.

En raison de la quantité d’information, de la désinformation et de la non-information, il est souvent difficile pour les personnes immigrantes de trouver des points de repère dans leur nouvel environnement. Le rôle du conseiller consiste à les accompagner dans la recherche d’informations exactes, pertinentes et aptes à les soutenir dans une prise de décision éclairée et dans la réussite de leur intégration socioprofessionnelle.

Dans le cadre de ses activités, le conseiller peut se spécialiser dans l’accompagnement des personnes immigrantes dans leurs démarches d’installation et d’intégration à la société d’accueil.

En procédant à des entrevues et en établissant un lien de confiance, le conseiller identifie et met à jour les besoins globaux de l’usager. Il établit ou met à jour le plan d’action avec l’usager en déterminant les priorités. Il aide l’usager à s’établir au Québec et à s’y intégrer durablement. Il lui fournit des renseignements et le conseille à chacune des étapes de son processus d’installation et d’intégration sociale. Un accompagnement personnalisé et un soutien technique sont offerts à l’usager pour l’aider à trouver un logement, à remplir des formulaires, à obtenir des documents officiels, à inscrire ses enfants à l’école ou à la garderie, à trouver un médecin, etc. Les besoins d’une personne immigrante étant multiples, s’il n’est pas en mesure d’offrir lui-même le service nécessaire à l’usager, le conseiller le dirige vers d’autres ressources internes ou externes. Il assure le suivi des interventions et des références vers d’autres ressources.

Le conseiller informe l’usager sur les différents services et activités à caractère social, culturel ou éducatif offerts pour favoriser sa pleine participation à la vie collective québécoise. Il encourage l’usager à y prendre part en mettant en valeur les bénéfices qu’il peut en tirer. La qualité et l’efficacité de l’accompagnement
s’appuient notamment sur l’établissement d’une relation de confiance, sur un suivi régulier de l’usager dans son processus d’installation et d’intégration sociale ainsi que sur l’obtention de renseignements pertinents et mis à jour régulièrement.

Dans le cadre de ses activités, le conseiller peut se spécialiser dans l’intégration professionnelle des personnes immigrantes. Lorsque l’organisme n’offre pas ce service, l’usager est dirigé vers une ressource externe.

En procédant à des entrevues et en établissant un lien de confiance, le conseiller identifie et met à jour les besoins globaux de l’usager et ceux liés à son intégration professionnelle. Il l’aide à définir son projet d’intégration professionnelle et à en évaluer le réalisme et la faisabilité. Il dresse avec lui un bilan de ses compétences et établit un plan d’action personnalisé et concerté en matière d’intégration professionnelle. Le conseiller détermine et valide avec l’usager les étapes de l’accompagnement requis, les objectifs à atteindre et les modalités de suivi afin de mettre en place les conditions favorables à la réalisation du projet d’intégration professionnelle de l’usager. Le conseiller s’assure de sa compréhension de l’environnement québécois en matière d’emploi et de formation. Il encourage l’usager à utiliser des techniques efficaces et adaptées de recherche d’emploi. Il le soutient dans le développement d’outils et l’établissement d’un réseau professionnel pertinents à sa recherche d’emploi.

Selon le projet et la situation de l’usager, le conseiller le soutient dans le choix et l’inscription à des programmes de formation ou de stage, dans une démarche de reconnaissance de ses acquis et de ses compétences ou d’obtention d’une évaluation comparative des études effectuées hors du Québec, etc.

Par un suivi régulier, le conseiller s’assure d’une atteinte optimale des objectifs d’intégration professionnelle de l’usager. Conformément aux exigences des mesures et des services d’aide à l’emploi gouvernementaux, le conseiller soutient la personne jusqu’à la réalisation totale ou partielle de son plan d’action. En effectuant une veille informationnelle et afin de favoriser le placement de l’usager, le conseiller développe un réseau de partenaires de la communauté d’affaires et d’institutions de formation de sa région; il leur réfère des candidats. Il assure le suivi des références et du maintien en emploi ou en formation de l’usager. Il peut être appelé à sensibiliser les employeurs aux spécificités de l’intégration professionnelle des personnes immigrantes.

L’accompagnement offert aux usagers en matière d’intégration professionnelle requiert un ensemble de connaissances et d’habiletés en matière d’emploi, de formation et de techniques de recherche d’emploi. Le conseiller s’appuie notamment sur les renseignements recueillis et mis à jour régulièrement concernant les politiques d’emploi, le marché du travail, les programmes de formation, l’innovation dans les pratiques d’employabilité, les programmes d’aide financière destinés aux personnes immigrantes, etc.

Dans le cadre de ses activités, le conseiller en intégration des personnes immigrantes peut être amené à concevoir, à adapter ou à animer des activités collectives. En collaboration avec ses collègues, il peut être appelé à établir le calendrier des activités. Ces activités sont mises en œuvre par l’organisme en réponse aux besoins des usagers ou d’un public cible et à certains défis d’intégration recensés.

Le conseiller doit avoir une bonne maîtrise des thématiques abordées et une connaissance suffisante des principes pédagogiques et andragogiques adaptés à la clientèle visée. Il doit effectuer des choix judicieux quant aux éléments de contenu à présenter et aux méthodes et modes d’animation à privilégier. Le conseiller doit être capable de s’adapter à des publics parfois très différents.

L’animation requiert un ensemble de savoir-faire et de savoir-être qui favorise l’apprentissage des participants, leur implication lors de l’activité et des interactions harmonieuses au sein du groupe. Le conseiller doit être en mesure d’évaluer la satisfaction des participants et, au besoin, les apprentissages réalisés.

Dans le cadre de ses activités, le conseiller en intégration des personnes immigrantes peut être appelé à mettre en œuvre un projet en lien avec des défis ou avec des besoins particuliers d’intégration. Il peut s’agir de la mise en œuvre d’un nouveau projet (projet pilote) ou de la mise en œuvre d’un projet récurrent. Dans tous les cas, la planification du projet a été effectuée au préalable par un agent de développement, par une équipe-projet ou par la direction de l’organisme.

L’équipe ayant participé à l’élaboration du projet (conception) peut, le cas échéant, soutenir le conseiller lors de la mise en œuvre et s’assurer, de concert avec lui, de l’atteinte des objectifs et des cibles visés.

La mise en œuvre de cette compétence s’insère dans une approche globale favorisant une intégration réussie des personnes immigrantes peu importe la région où elles s’établissent. Cette compétence doit donc être mise en relation avec la plupart des autres compétences du référentiel auxquelles elle est complémentaire, notamment avec la compétence liée à l’installation et à l’intégration sociale ou la compétence liée à l’intégration professionnelle des personnes immigrantes.

Le conseiller peut être appelé à réaliser des interventions spécifiques pour favoriser la régionalisation de l’immigration. Il intervient alors auprès de personnes désireuses de s’établir et de travailler en dehors de la grande région métropolitaine de Montréal ou voulant se renseigner sur cette possibilité. Le conseiller doit établir un réseau de partenaires régionaux et travailler en collaboration avec eux afin d’assurer une continuité de services aux personnes immigrantes et faciliter leur établissement en région. Le conseiller peut organiser diverses activités de sensibilisation, d’information  ou des visites exploratoires des régions à l’intention des usagers.

Lors d’entretiens individuels, le conseiller évalue l’intérêt, la volonté et les motifs de l’usager en matière d’établissement en région. Cette évaluation peut être effectuée par le conseiller spécialisé en régionalisation lui-même ou par des conseillers internes ou externes ayant d’autres champs de spécialisation. Lors de rencontres de groupe ou individuelles, seul ou en collaboration avec des partenaires régionaux, le conseiller transmet des informations utiles sur les régions, sur les avantages de s’y établir, sur les démarches à entreprendre, sur l’aide financière disponible, etc. Il accompagne les usagers dans leur projet et assure le suivi post-participation aux activités. Grâce à son réseau de partenaires, il peut référer les usagers aux services dont ils ont besoin et assure le suivi des références.

En travaillant en collaboration, les conseillers intervenant auprès de personnes immigrantes qui désirent s’établir en région sont en mesure d’offrir un continuum de services et un accompagnement personnalisé pour faciliter une intégration réussie.

Dans le cadre de ses activités et afin d’optimiser la réponse aux besoins des usagers, le conseiller en intégration des personnes immigrantes doit établir et maintenir un réseau efficace de
partenaires externes et de personnes ressources. Le travail en partenariat est nécessaire à la réalisation de la plupart des tâches du conseiller.

Dans le cadre de ses activités, le conseiller en intégration des personnes immigrantes doit avoir comme préoccupation de contribuer à l’amélioration continue des pratiques et des services offerts aux personnes immigrantes. Le conseiller peut proposer des améliorations non seulement au bénéfice de son organisme mais au bénéfice de sa profession et des personnes immigrantes. En tant que spécialiste en intégration, le conseiller est souvent bien placé pour proposer des pistes d’amélioration.

L’amélioration continue des services et des pratiques est une responsabilité partagée entre la direction de l’organisme, les conseillers et les membres de l’organisme.

Dans le cadre de ses activités, le conseiller doit être capable d’assurer de manière continue son développement professionnel afin d’ajuster sa pratique et d’améliorer la prestation de services aux personnes immigrantes.

Une veille informationnelle lui permet de rester à l’affût des changements en matière de législation et de réglementation, des mesures et des services d’aide à l’emploi, des nouvelles applications bureautiques, de l’évolution des besoins des usagers et du contexte québécois de l’intégration des personnes immigrantes, des nouvelles tendances en matière d’intégration socioprofessionnelle, etc. Cette veille lui permet d’évaluer ses besoins de mise à jour de ses compétences.

La capacité du conseiller de poser un regard critique sur ses actions tout au long de sa pratique professionnelle lui donne l’occasion de s’engager dans un processus continu d’apprentissage et d’adaptation. Cela lui permet d’identifier ses besoins en matière de développement de compétences, de se fixer des objectifs d’amélioration et de réfléchir quant aux moyens à mettre en place pour y parvenir. Dans la description de chacune des compétences du présent référentiel, une démarche de pratique réflexive est prévue à cet effet.

Le développement et l’actualisation des compétences du conseiller peuvent se faire par une multitude de moyens, non seulement par des formations formelles en mode présentiel, mais aussi en assistant à des conférences, en échangeant avec des collègues, en visionnant des capsules formatives ou informatives, en bénéficiant de coaching en milieu de travail, etc. À la suite de l’intégration de ses nouveaux acquis à sa pratique, le conseiller peut poursuivre sa réflexion, réévaluer ses besoins et continuer d’améliorer ses compétences professionnelles.

Le maintien à jour des compétences professionnelles est une responsabilité partagée entre le conseiller et l’organisme. À titre d’employeur, l’organisme a l’obligation de former ses employés.

Référentiel de compétences des conseillers en intégration des personnes immigrantes

Raison d’être du référentiel de compétences

L’analyse de la profession et le développement du référentiel de compétences constituent la première étape d’une démarche qui permettra au CACI et à ses partenaires de structurer le développement et la diffusion de parcours cohérents d’apprentissage et de formation continue des conseillers en intégration des personnes immigrantes. À la suite de l’élaboration de ces deux documents, différents outils de développement et de rehaussement des compétences adaptés à la complexité des tâches de la profession, à sa spécificité et à l’évolution du marché du travail et de la société québécoise pourront être développés et mis à la disposition de tous les organismes communautaires.
En français, le numérique, c'est stratégique

Rapport d’analyse de la profession de conseiller en intégration des personnes immigrantes

Cette analyse a été réalisée afin de faire le portrait le plus complet possible du plein exercice de la profession de conseiller en intégration des personnes immigrantes, c’est-à-dire à un niveau où les tâches sont exercées de façon autonome et avec la maîtrise normalement attendue sur le marché du travail. Elle est issue d’informations documentaires sur la profession et sur le secteur d’activité, d’observations en milieu de travail recueillies lors de la visite de trois organismes et d’un atelier de travail d’une durée de trois jours regroupant quinze spécialistes de la profession provenant de huit organismes communautaires.

L’analyse consiste principalement en une description des caractéristiques significatives de la profession, des tâches et des opérations, accompagnée de leurs conditions et exigences de réalisation, de même qu’en une détermination des fonctions, des connaissances, des habiletés et des comportements socioaffectifs nécessaires à son exercice.

Cette analyse a été une étape essentielle au développement du référentiel de compétences pour cette profession.

Réalisation des travaux

L’analyse de la profession et le référentiel de compétences des conseillers en intégration des personnes immigrantes ont été élaborés par le Centre d’appui aux communautés immigrantes (CACI) grâce au soutien financier du gouvernement du Québec dans le cadre du Programme Évolution-Compétences Futures financé par le Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre (FDRCMO), qui est sous la responsabilité de la Commission des partenaires du marché du travail et est administré par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Liste des organismes partenaires

Cours de français, session automne

Cours de français en présentiel

Les cours de francisation sont destinés à tous ceux qui souhaitent apprendre le français. La formation est gratuite et le certificat qui vous sera délivré est valide pour la demande de citoyenneté.

Participation d’allocation journalière de 28 $

Form pré-inscription francisation - EN

Pre-registration Form

THIS IS NOT REGISTRATION. Depending on your eligibility and course availability, we will contact you in the upcoming days for more information. This form is only valid for the Spring Session (from April 2 to June 16, 2024). Filling out this form does not guarantee your registration.